Un public concquis par l’après-midi flamenco

22 Août

FlamencoIMG_2065

FlamencoIMG_2052

FlamencoIMG_2062

FlamencoIMG_1999-1

Le soleil fait son apparition. On vous attend nombreux au parc.

16 Août

Avec « Cantes de Fraguas » Manolo Carmona « El Huelebien », nous amène aux racines du flamenco.

15 Août

Cantes de Fragua – Initiation à l’histoire du flamenco

Le flamenco se rapporte à une culture toute entière, à son histoire et prend ses racines parmi les gitans d’Andalousie. Le répertoire flamenco est avant tout un répertoire de chants, même si certains de ces chants sont dansés dès l’origine, même si pour le grand public ce sont plutôt les guitaristes qui sont médiatisés.
Au début, les chants flamenco, comme la fragua, martinette, cabales et seguiriyas sont des chants de fragua ou « chants de forge », chantés a capella. En effet, le métier de forgeron a été très souvent exercé par des gitans et certains chanteurs ont commencé leur parcours professionnel à la forge. Par exemple le Martinete, chant des forgerons, sans guitare « a palo seco », est accompagné du rythme du « martillo », marteau frappé sur l’enclume.
Le flamenco était surtout chanté et dansé « en famille » parmi les gitans. Dans les années 50, on commence à chanter dans les théâtres et les cafés et dans des fêtes privées pour les gens aisés.
Aujourd’hui, Manolo nous fait découvrir la richesse et la variété du flamenco, qu’on n’apprécie qu’en le ressentant profondément.

Manolo Carmona « El Huelebien »

Cantaor gitan, dit « El Huelebien » il est né aux abords de Grenade et ressent très vite le besoin d’exprimer les traditions gitanes à travers le chant
Il se forme instinctivement au « cante flamenco » lors de soirées familiales et d’amis ou en se produisant dans des mariages et baptêmes gitans.
Plus tard, dans la mouvance du Sacromonte (quartier de Grenade) et en se laissant emporter par les sensations transmises par les « seguiriyas » et fandangos » de Manuel Torres « El Chocolate », par les « soleàs » de Antonio Malena et par le chant de son propre père, Manuel Carmona s’ancre de plus en plus dans le monde du « cante jondo »
Il arrive à Genève il y a une vingtaine d’années et, avec quelques gitans unis par l’amour de la musique, forme en 1983 un groupe avec José Torres « El Gurri » appelé « Salsa Flamenca ». Après une étape marquée par l’ouverture sur de nombreuses influences extérieures, le groupe s’oriente vers un flamenco résolument « puro » tant sur le plan musical que sur celui de la danse.
A Genève, sa collaboration avec les Ateliers d’Ethnomusicologie s’est accrue au fil des ans, notamment lors de la Fête de la Musique. Il se produit, aussi, à l’AMR, l’Alhambra et au Forum de Meyrin aux cotés de danseurs « genevois » comme Antonio et Silvia Perujo ou encore Ana « La China ».
Son répertoire s’enrichit aussi bien de chants provenant de l’ancien flamenco traditionnel que de ses compositions propres.
Manolo Carmona est connu pour sa voix profonde et authentique dans la plus pure tradition du cante jondo, Il consacre sa carrière à faire connaître le flamenco et ses traditions.

Jose Candela 11863473_1046231392054511_346583446340423097_ncommence sa formation à Grenade auprès des plus grandes figures de la danse flamenco et espagnole et poursuit ses études au centre de l’art flamenco Amor de Dios à Madrid sous la direction de La Tati, Ciro et Güito. Il entreprend ensuite des études en danse contemporaine et flamenco au conservatoire de danse de Grenade.
Après des débuts en tant que danseur professionnel sur la Costa Brava et dans le sud de la France, il est aujourd’hui reconnu internationalement comme un danseur de grand talent. Il dirige sa propre école de danse flamenco à Grenade et continue également à donner des cours de danse flamenco à l’extérieur de l’Espagne, entre autres à Genève.

Maria Bertos est une jeune danseuse grenadine qui a commencé sa carrière dans le flamenco à l’âge de huit ans. Elle a été formée par les professeurs et artistes les plus prestigieux du monde du flamenco, tout en acquérant les bases essentielles du classique espagnol et contemporain.

DECISION: On joue à la Paroisse Protestante; 10, av. Bertrand

9 Août

Venez nombreux, ce sera un magnfique concert.

Jour capricieux. Décision à prendre

9 Août

Les prévisions météo ne sont pas très bonnes pour cet après-midi. Nous déciderons aux env. de 15h30 si le concert aura lieu dans le parc ou dans le temple protestant voisin. Restez connectés sur le blog ou sur notre page Facebook. Nous vous remercions de votre compréhension et surtout n’oubliez pas de venir

Dimanche 9 août: JAAAZZ !

4 Août

Malgré un été déjà riche en concerts de jazz un peu partout, nous avions l’envie de faire venir dans le parc un peu plus de cette musique d’une infinie richesse.
Notre choix fût extrêmement difficile car on ne compte plus les talents dans notre ville et nos coups de coeur  sont nombreux. Frustrés par l’impossibilité de présenter plus de formations, nous nous sommes arrêtés finalement sur l’idée de mettre sur pied un après-midi jazz, avec deux concerts à la suite.

Ainsi, l’après-midi de dimanche 9 août verra se produire à 17h00 ; Ernie Odoom (voix) et Cyril Moulas (guitare) dans « Ballads’n’ear », standards de jazz revisités, un voyage dans le pays de l’émotion.

A 18h30 : Le pianiste Mathieu Rossignelly entouré de François Gallix (contrebasse) et de Charles Clayette (batterie) interpreteront un répertoire constitué de compositions originales et standards.

————————————————————————–

Ernie

Musicien de jazz né à Glasgow, Ernie Odoom est co-fondateur du collectif funk PPA+, connu sur la scène genevoise depuis 1999, et l’instigateur des fameuses soirées les BlaKat Jam Sessions au Chat Noir à Genève. Il joue un rôle actif dans la promotion et l’organisation des événements de jazz dans la région genevoise.

En 2003 Ernie commence à exploiter de plus en plus sa voix et obtient en 2004 le Prix du Festival au Crest Vocal Jazz Competition.

cyril

Cyril Moulas est un guitariste français de 34 ans qui tourne depuis 10 ans dans différents projets. Il a enregistré une quinzaine d’albums commercialisés, jou régulièrement en Suisse, en France et ailleurs dans le monde. D’abord guitariste de jazz, il s’est ouvert au fil des rencontres à la musique africaine et, se jouant des frontières stylistiques, il développe un jeu inventif au travers d’expériences aux multiples facettes.

 featured-2951_7_rossignelly_web

Mathieu Rossignelly est un pianiste actif et reconnu sur la scène jazz suisse depuis plus de 15 ans.

En 2014, il crée le « Mathieu Rossignelly trio » qui joue un répertoire constitué de compositions originales, ainsi que de quelques standards arrangés. Ce groupe propose une musique d’une énergie communicative, qui repose sur la générosité, l’investissement sans faille et l’entente musicale des trois musiciens. Les références à la grande tradition des trios de jazz sont omniprésentes et elles servent de tremplin vers des développements improvisés.

 Mathieu Rossignelly (piano et compositions) et François Gallix (contrebasse) sont des compères de longue date. La complémentarité avec Charles Clayette (batterie) s’est faite tout naturellement au sein du trio.

 

 

 

Dimanche 5 juillet à 19h30: New-York meets India

2 Juil

Une rencontre inédite entre deux mondes
Ohad Talmor Trio – jazz
Bijayashree Samal – chant classique industani

ohad and Bija

Bijayashree Samal
Cette jeune chanteuse indienne vit à Genève depuis 2006, mais n’a jamais cessé de pratiquer intensément le chant classique hindustani, qu’elle étudie depuis son plus jeune âge dans la lignée de la Gwalior Gharana. Connue partout en Inde à travers la radio elle a enregistré sa première chanson à l’âge de 10 ans.
Initiée par sa mère, elle aussi chanteuse, elle a poursuivi sa formation auprès de Pandit Pani Chittaranjan.
Dotée d’une voix douce et mélodieuse, elle est connue pour son interprétation précise et claire de râgas difficiles. Elle donne régulièrement des concerts en Suisse et en Inde.

Ohad Talmor Trio (jazz) de New York
Ohad Talmor : saxophone ténor
Miles Okazaki : guitare
Dan Weiss : batterie

ohad trio

Ohad Talmor est saxophoniste, compositeur et arrangeur. Il vit à New York, mais a grandi à Genève, où il a étudié le piano dès l’âge de 5 ans, puis a découvert le saxophone durant ses études aux Etats-Unis.
Il joue régulièrement avec son propre groupe, qui reflète son identité musicale aux nombreuses facettes et implique quelques uns des musiciens new-yorkais les plus créatifs.
Il a également étudié la musicologie et la philosophie à l’Unige, la composition avec le pianiste russe Alexandre Rabinovitch. Il est diplômé en composition par la Manhattan School of Music.
Il écrit tant pour le jazz que pour la musique classique et ses compositions sont jouées partout dans le monde.
A l’AMR de Genève, il enseigne dans le cadre de l’Ecole professionnelle de jazz et musique improvisée.

Dan Weiss est percussionniste de jazz. En plus de la batterie, il maîtrise également le tabla, étudié en Inde avec son maître Pandit Samir Chatterjee durant près de 20 ans. Il vit actuellement à Brooklyn, où il joue et enseigne.

Miles Okazaki est un musicien américain vivant à New York. Il est réputé pour sa maîtrise de la guitare, son approche rythmique en improvisation et composition, ainsi que son travail sur la théorie musicale contemporaine.

Un goûter pour les élèves du Conservatoire de musique qui terminent l’année scolaire en beauté.

2 Juil

Un concert qui a mis tout le monde d’accord sur la programmation éclectique du festival. Un Antoine Marguier conquérant à la tête des deux orchestres du Conservatoire présentant les futurs stars de demain. Le temps splendide, une audience nombreuse, un superbe concert avec des superbes musiques, toutes les conditions étaient réunies pour rendre cet après-midi mémorable.
Pour couronner le tout, voici une des magnifiques photos aériennes prises par Guillaume, notre sponsor skypix video pub-skypix

DCIM100GOPROG0022268.

DCIM100GOPROG0022268.

A 17h30, Antoine Marguier dirige les orchestres du Conservatoire de musique de Genève.

28 Juin

11032403_1019876934689957_7208953001445838824_o

Orchestres CMGO et CMG Symphonique

Le CMGO est né en 2008 sous l’impulsion d’Amandine Pierson et d’Antoine Marguier. Cette formation au concept inédit associe les meilleurs élèves du Conservatoire et leurs professeurs dans une quête permanente d’exigence et d’alchimie.

Depuis plusieurs années sous la direction de Madame Vedeva Ruaux, CMG Symphonique réunit les élèves du Conservatoire pour des cours hebdomadaires. Les concerts sont donnés à Genève et à l’étranger dans le cadre d’échanges avec d’autres institutions musicales européennes.

Ces deux orchestres du Conservatoire de Musique de Genève réunissent leur talent pour vous offrir un beau concert de Musiques de films

Promenade à Hollywood

– 007
– Titanic
– Sandpaper
– Blue tango
– Jazz pazzicato
– The syncopated clock
– Harry Potter
– Mission impossible
– TheTypewriter
– Plink, plank, plunk
– Belle of the bail Pirates of the Caribbean

Après avoir débuté sa carrière sous la baguette de Claudio Abbado en tant que clarinettiste dans l’Orchestre des jeunes de l’Union européenne, Antoine Marguier a été choisi par Armin Jordan à l’âge de 22 ans pour faire partie de l’Orchestre de la Suisse Romande où il restera 17 ans. Il développe ses talents de chef d’orchestre au sein des plus grands orchestres de Suisse (Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre de Chambre de Genève, Ensemble Contrechamps, Orchestre de Chambre et Sinfonietta de Lausanne, Orchestre de la Tonhalle de Zurich… ) et rayonne dans le monde entier. Professeur de musique de chambre depuis 2006 à la Haute Ecole de Musique de Genève, Antoine Marguier est directeur musical du CMGO depuis sa création en 2008.
Professeur de violon au Conservatoire de Musique de Genève depuis 2007, Amandine Pierson partage actuellement son temps entre ses récitals, la musique de chambre, différents orchestres en Suisse et à l’étranger (Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre de Chambre de Genève, Contrechamps, Orchestre des Nations Unies… ) et le poste de coordinatrice de l’orchestre du Conservatoire, le CMGO. A l’origine de la création du CMGO, Amandine Pierson organise les différentes saisons musicales, dans le but d’élargir les lieux de production de l’orchestre pour faire partager au plus grand nombre le plaisir de jouer et d’écouter de la belle musique.

Rectificatif: non, il n’y aura pas de gril

20 Juin
%d blogueurs aiment cette page :