Archive | août, 2012

Fin

28 Août

26 Août 2012, 19h26.

Tout le monde est parti. Derniers adieux avec les musiciens. Le matériel est rangé ou emballé. La porte du local du SEV est fermée à clé (deux tours).

« L’Eté du Parc Bertrand » 2012 est terminé.

Publicités

La Tasse 2.

27 Août

          

       Applaudissements nourris, accolades, des « bis », des bises, embrassades, cris de joie, baisers, congratulations, sourires, franches rigolades, applaudissements, tapes dans le dos, sifflements, poings levés, V de la victoire, encore des accolades, des SMS, des mains tendues, des mains serrées, encore des embrassades.

Il y avait beaucoup de satisfaction dans l’air ce dimanche après-midi. Tout le monde avait l’air content, le public, les musiciens et…….les organisateurs bien sûr.

C’est vrai, on ne pouvait pas rêver meilleure conclusion que celle que nos sept complices de « La Tasse » nous on offert. Avec eux on est dans le vif du sujet dès le départ. Et on rit, on est pris tout de suite dans le jeu, on a envie de chanter ou danser, on a envie que ca continue. Ils chantent en allemand, en français, en anglais, en espagnol, en italien. On dit même que pour la tournée en Chine ils apprennent déjà le mandarin avec la méthode « Assimile accéléré ».

Un temps splendide, un endroit de rêve, les 250 à 300 spectateurs présents nous ont adopté  et salué comme nous l’espérions notre initiative. En tout, nous pensons qu’environs  800 à 1’000 personnes ont assisté au festival.

Ce fut un très beau voyage, le temps d’un été.

 

 

La Tasse

21 Août

Ils font un malheur partout où ils passent. Après les « Aubes musicales des Bains de Pâquis » et « La Parfumerie », les voilà au Parc Bertrand pour la clôture de « L’Eté du Parc Bertrand ».

En beauté.

Beau comme un dieu grec

15 Août

http://www.youtube.com/watch?v=xNTr1cNChFw

On dit ça, « beau comme un dieu grec ». Peut-être en faisant référence aux statues des divinités greques, avec des formes parfaites. Mais, même si la comparaison devrait s’arrêter avant, je les trouve très beaux, la bas dans l’herbe, Illias, Nontas, Lefteris. Et puis, ils sont quand-même grecs.

Commencé avec quelques soucis techniques, abordés avec sang froid par Franck, l’ingénieur de son, le concert fut un pur enchantement. Parce que les « Rebeteke » sont de très bons musiciens,  c’est clair, mais aussi parce qu’ils ont su construire cet après-midi ensoleillé et paisible une ambiance magique, ils nous ont amené avec eux en voyage et fait rêver de vacances mistérieuses.

 

Et le public a investi l’espace (c’est apparament très à la mode comme expression) beau lui aussi, à l’aise, détendu, content, enfin c’est pour ca qu’on a crée le festival, ca fait plaisir de le voir.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :